KR-ONE: „Preisgekröntes Kunsthandwerk für die Karosserie“, april 2015

Artisanat d‘art pour la carrosserie récompensé


Doigté et précision. Le débosselage est un artisanat d’art.

La voiture est le chouchou des allemands. Beaucoup de femmes critiquent le fait que leurs maris portent plus d’attention à sa chère voiture qu’à leur propre relation. Il n’est pas difficile de deviner la souffrance provoquée par une bosse sur la carrosserie du bolide adoré. Cependant, il existe pour tous les tourmentés une lueur d’espoir : « HAMM, les experts de l’impact ». Les capacités du réparateur de Krefeld sont sans égal dans toute l’Allemagne. Même si on fait vraiment attention, il peut arriver de se garer un jour sous un châtaignier ou de rouler sous la grêle, et le mal est fait.

Ce qui auparavant ne pouvait être corrigé qu’en remplaçant une pièce de la carrosserie, en ponçant, en perçant, en collant ou en remettant une couche de peinture est à présent réparable en un rien de temps par les experts de l’impact. L’artisanat des hommes que l’on appelle « Docteur des bosses » équivaut à un art. Les impacts sont soigneusement éliminés. Les tôles d’aluminium et d’acier retrouvent leur forme d’origine. Le coût de ce procédé est clairement en-dessous de celui des réparations conventionnelles, le résultat est presque parfait et n’est pas seulement validé par les experts et assurances, il garantit également le maintien de la valeur du véhicule.

Comme les débosseleurs doivent effectivement être dotés avec des capacités très particulières, un concours bien établi s’est développé au sein de la branche. Une fois par an, les meilleurs de leur corporation se rencontrent pour désigner le meilleur de tous lors du championnat allemand de débosselage. Cette année, la maison Hamm n’a pas seulement remporté la première place mais aussi la seconde parmi les docteurs des bosses.

Le vainqueur, Rafael Takii, et Marcus Vinicius Farias, arrivé en seconde place, ont réussi à s’imposer face à des participants prestigieux. « Je suis vraiment fier de nos jeunes », s’enthousiasme Alexandre Hamm, propriétaire, « c’est formidable, ce qu’ils ont accompli. Rafael et Markus ont appris cet artisanat de leurs pères. Ils ont donc commencé très tôt et disposent d’énormément d’expérience. Le fait que le résultat soit serré montre également que la branche entière travaille à un très haut niveau. »

Important : la réparation d’une bosse par un expert de l’impact n’est possible sans travail postérieur que si la peinture n’est pas abîmée. Dans ce cas, la bosse peut être éliminée dans l’atelier des experts de l’impact ou même directement sur place le jour-même. En cas de travaux supplémentaires sur la peinture, le délai de réparation peut augmenter. Si votre automobile adorée souffre elle aussi d’une blessure, pas de panique. Chez Hamm – experts de l’impact, votre chère voiture est en bonnes mains. //kor

Rheinische Post : « Les experts de l’impact sont les meilleurs de toute l’Allemagne », 4/03/2015

Les experts de l’impact sont les meilleurs de toute l’Allemagne


Originaire de Krefeld, Alexander Hamm rassemble des experts en débosselage internationaux autour de lui dans son entreprise située dans la Dießemer Bruch 59. Rafael Takii et Marcus Vinicius Farias ont remporté la compétition de la Bundesverband Ausbeultechnik und Hagelinstandsetzung [fédération allemande de technique de débosselage et de réparation suite à des dégâts dus à la grêle].

(...) Il y a déjà des années, Alexander Hamm, âgé de 36 ans, a rassemblé autour de lui une troupe hétéroclite particulièrement douée dans une chose – faire disparaître les bosses des carrosseries de voitures. Rafael Takii (26 ans) et Marcus Vinicius Farias (26 ans) viennent de prouver lors de la compétition de la Bundesverband Ausbeultechnik und Hagelinstandsetzung à Rotenburg an der Fulda qu’ils sont les meilleurs de toute l’Allemagne.

Mais cette fois, le tenant du titre, Farias, a dû laisser son coéquipier de Krefeld, Takii, passer devant de justesse. À la fin, seulement cinq points séparaient les deux experts et Takii devançait Farias de 1 218 points. Les deux experts de l’impact ont quitté le Brésil il y a quelques années. (…)

C’est dans les assurances que Hamm a appris et rapidement remarqué que l’élimination des dégâts dus à la grêle sur les voitures est un marché lucratif. Aujourd’hui, 37 experts travaillent pour le patron originaire d’Uerdingen. À cela s’ajoutent deux employés de bureau. « Nous sommes une entreprise de montage et travaillons sur place », rapporte Hamm. (…) Il ajoute que la saison va de mai à décembre et que la troupe entre ensuite en action sept jours sur sept, 24 heures sur 24. L’an dernier, les plus grosses chutes de grêle auraient été enregistrées à Paris et à Bruxelles. Les experts de l’impact de Hamm avaient donc à faire. Son entreprise aurait réparé 1 400 voitures rien que pour le plus grand carrossier d’Europe, dans la capitale de la Belgique. Les concessionnaires et les assurances seraient ses principaux clients. Les débosseleurs de Krefeld se renseignent sur les situations météorologiques générales sur Internet. « Il existe des newsletters météorologiques qui vous disent aujourd’hui où il va grêler demain », rapporte le patron. (...)

Rheinische Post: « Mann ohne Macken », 24 février 2014


Markus Farias est le meilleur expert en débosselage de voiture d’Allemagne. C’est bien sûr de Krefeld, la ville avec l’un des plus gros sinistres dus à la grêle des dernières années, que vient le meilleur expert en débosselage de voiture. Markus Farias, employé chez « HAMM – les experts de l’impact » au Dießemer Bruch 59, s’est révélé être le meilleur pour éliminer les défauts de voitures lors d’un concours. Les résultats ont été officiellement annoncés.

Farias a gagné le championnat de débosselage et de polissage dans le cadre d’un salon professionnel à Rotenburg an der Fulda dans la Hesse. 28 hommes se sont rassemblés ce week-end. Il s’agissait de polir et débosseler le capot d’une voiture aussi vite et bien que possible. Markus Farias est brésilien, mais travaille depuis cinq ans à Krefeld chez « Hamm – les expert de l’impact » durant six à huit mois par an. Il était en route pour les Pays-Bas avec son chef, Alexander Hamm, pour fêter la victoire. « Je me réjouis beaucoup de ce succès. Tout est une question de technique, mais on a aussi besoin d’un peu de chance », disait Markus Farias, qui habite également à Krefeld. « Je suis content d’être ici, à Krefeld ». Il a beaucoup appris de son patron qui lui avait également conseillé de participer au concours dans la Hesse. L’organisateur Wolf-Henning Hammer, directeur de l’association fédérale pour les technologies de débosselage et les réparations d’impacts dus à la grêle (Bundesverband Ausbeultechnik und Hagelinstandsetzung) a expliqué que pour le concours, une société de location de voiture avait mis à disposition plusieurs véhicules qui avaient été bosselés grâce à un processus précis. « Le processus engendre des bosses standard », a-t-il dit. Les experts ont dû éliminer les bosses par les redresser avec multiples petites pression ou les sortir avec une pression douce. Pour cela, un adhésif thermofusible est placé sur la laque et les dommages sont sortis avec un dispositif spécial. « À la fin, on ne doit plus rien voir de la bosse » soulignait Hammer.

Het Nieuwsblad – Édition Du Samedi –Samedi 14 Juin 2014

Une société de pointe allemande vient en aide à un garage de Zellik


Jeudi, une entreprise spécialisée allemande est venue en aide au garage Carrosserie Vannerum de Zellik avec 25 mécaniciens de pointe pour réparer dans les prochains mois des milliers de voitures cabossées suite à la tempête de grêle destructrice du week-end dernier.

ZELLIK Le secteur de l’assurance estime que pas moins de 70 000 véhicules ont été endommagés pendant le week-end de la Pentecôte en Belgique. « Depuis mardi, on se croirait chez les fous ici » expliquent Marc et Carina Vannerum, gérants d’un garage employant 26 personnes. « Les entreprises de location de véhicules, les assurances, les particuliers, les entreprises… Tout le monde veut nous parler. En ce moment, aucun garage n’arrive à surmonter cette grosse vague de dégâts. Nous avons donc compris dès le début que nous devions rapidement trouver quelque chose pour pouvoir proposer le service le meilleur et surtout le plus rapide. »

C’est pourquoi Vannerum travaille avec la société allemande HAMM, une entreprise spécialisée dans ce domaine. « L’entreprise voyage dans toute l’Europe, d’averse de grêle en averse de grêle » explique Marc Vannerum. « Ils n’embauchent que les meilleurs monteurs qui maîtrisent la technique de DSP. Celle-ci permet de débosseler les impacts sans devoir les peindre après. Cela se fait au moyen d’une sorte de massage doux durant lequel les parties endommagées sont redressées. À la fin, cela permet d’économiser au moins 1 500 euros par véhicule. Et la voiture conserve sa peinture d’origine. »

L’entreprise monopolise le hangar que Vannerum utilise normalement pour réparer les camions. Avec son équipe de 25 employés, l’entreprise répare 150 véhicules par semaine. Le carnet de commandes de Vannerum comprend maintenant déjà 3 000 véhicules, si bien que l’équipe restera au moins vingt semaines sur place.

« L’entreprise joue dans la ligue des champions pour ce qui est de la réparation de dégâts dus à la grêle. Les monteurs participent eux-mêmes à des compétitions internationales. Certains d’entre eux iront même au championnat du monde de Floride l’an prochain. Ils travaillent avec tout leur coeur. La plupart travaille avec des outils spécialement conçus. Depuis hier (jeudi, ndlr), ils ont déjà réparé 35 véhicules. Et je n’ai reçu aucune réclamation. »

« Nous n’avons jamais eu d’aussi grosse vague de sinistres » déclare Carine Vannerum. Lorsque nous avons commencé en 1988 ici, à cet endroit de Zellik, il venait d’y avoir une grosse tempête de grêle à Vilvorde, endommageant trois cents véhicules. Pour nous, c’était à l’époque un don du ciel, comme dit le dicton. Nous avons pu nous établir tout de suite. Mais ça là, c’est cent fois pire. »